Orages d’acier

Techniques mixtes, acier, photos, peinture à la caséine, vernis mat.

Cette série d’images, réalisée en 2014,  met l’accent sur l’individu : grain de sable confronté à l’immense mécanique de la première guerre industrielle. On découvre ici des femmes, des enfants et des hommes, dans une grande solitude – silhouettes grises sur fond de rouille et de cataclysme. Le pire étant déjà écrit, c’est dans la fraternité fugace entre soldats ou l’évasion par la lecture, d’une femme au foyer que l’humanité lance ici ses derniers feux. J’ai volontairement associé des photographies de l’époque à une représentation personnelle du Front,  constitué de peinture à la caséine et de rouille.

Les clichés sélectionnés sont issus d’un magazine mensuel sur papier glacé, né le 10 mai 1914 : Le pays de France » qui deviendra un hebdomadaire dès le 12 novembre 1914.   Il porte comme sous-titre « Organe des Etats Généraux du Tourisme », organisation créée sous l’impulsion du « Matin« .

J’ai emprunté enfin le titre de cette série à un ouvrage (In tahlgewittern), publié en 1920 en Allemagne. Ce premier livre d’Ernt Jünger est un récit autobiographique sur son expérience d’officier volontaire  durant la Première Guerre mondiale.

Bien que ce soit le point de vue d’un Allemand, on est frappé par la similitude du vécu, des situations, avec les récits des écrivains français : mêmes villages, mêmes batailles dont la célèbre bataille de la Somme -, mêmes tranchées, mêmes gaz, mêmes obus, mêmes morts atroces. On ne le souligne peut-être jamais assez.

Après « la plume et la faux », « L’Adieu au Dimanche » et « Cheval de guerre », « Orages d’acier » me permet d’offrir un nouvel angle de vue sur ce conflit  moderne, dont la monstruosité et l’absurdité continuent à me hanter.


Vernissage le mercredi 11 novembre 2015 à 15 h, à l’église St Sauveur de Caen

en présence de M. Gérard Hurelle, Adjoint au maire, en charge des solidarités, du lien intergénérationnel, de la santé et du handicap et de M. Patrick Nicolle, délégué à la mémoire, aux anciens combattants et aux cérémonies du 70ème  anniversaire du Débarquement et de la Libération.

Lecture publique à 15 h 30 par les participants des divers ateliers d’écriture, organisés au Sillon, à la résidence du Chemin-Vert et au collège Dunois, de septembre à octobre 2015. Ces ateliers intergénérationnels s’inscrivent dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.