Adieu au dimanche

Des images au point de fusion d’un monde en paix, basculant dans la guerre. Des associations d’images qui tentent de faire se retrouver l’avant et l’arrière.

D’étranges connexions s’établissent entre la légèreté des cartes postales de vacances (1900-1914) et le chaos des cartes postales de ruines (1914-1918).

Philippe Bertin a associé deux images dans un fondu qui tentent de faire se retrouver l’avant et l’arrière sur un désir partagé, propre aux lettres qu’ils échangent.

Les soldats et leurs proches rêvent en effet de ces permissions qui leur redonneront trop brièvement le goût du dimanche – joyeuses bombances et promenades en famille.

Texte introductif à l’exposition : Auteur : Véronique Olmi

Vernissage le mercredi 11 novembre 2015 à 15 h, à l’église St Sauveur de Caen

en présence de M. Gérard Hurelle, Adjoint au maire, en charge des solidarités, du lien intergénérationnel, de la santé et du handicap et de M. Patrick Nicolle, délégué à la mémoire, aux anciens combattants et aux cérémonies du 70ème  anniversaire du Débarquement et de la Libération.

Lecture publique à 15 h 30 par les participants des divers ateliers d’écriture, organisés au Sillon, à la résidence du Chemin-Vert et au collège Dunois, de septembre à octobre 2015. Ces ateliers intergénérationnels s’inscrivent dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.