Accueil

5 EXPOSITIONS SUR LA GRANDE GUERRE

Expositions modulables offrant différents modes d’entrée sur l’univers vécu
ou fantasmé des poilus, vu du Front ou de l’arrière.

Ces 5 expositions ont été présentées  à l’église St Sauveur de Caen, Vernissage le mercredi 11 novembre 2015 à 15 h

suivi d’une lecture publique à 15 h 30 par les participants des divers ateliers d’écriture, organisés au Sillon, à la résidence du Chemin-Vert et au collège Dunois, de septembre à octobre 2015. Ces ateliers intergénérationnels s’inscrivent dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.

Interview de Philippe Bertin par France 3 région

Philippe Bertin choisit des images « standard » – coupures de magazine, cartes postale, photocopies – qu’il replace dans une perspective contemporaine.

Ses interventions plastiques sur les cartes postales fantaisie, ses associations d’images, ses encres ou ses collages de photos de presse sur acier ont le même but : revendiquer par l’art et la poésie, ce qui appartient au domaine de l’histoire comme science, mais aussi ce qui lui échappe : voix anonymes, fragments de vie et jusqu’à l’impalpable d’une époque que suggère à sa façon une expression comme « l’air du temps ».

Paradoxalement, c’est tout ce « rebut » – qui constitue pourtant l’essentiel de notre existence – qu’a su dévoyer, dans une visée meurtrière, la propagande mise en œuvre dans les cartes postales ou les journaux de 14-18. Il s’agit donc de redonner voix aux individus, en s’appuyant sur les éléments de leur vie, pour mieux partager leur histoire et appréhender l’incompréhensible.

Ces cartes postales ou ces hebdomadaires sont pour l’artiste un matériau de choix pour appréhender le choc des familles confrontées au pire conflit de toute l’histoire de l’humanité.

Lectures-concert

sur la Grande Guerre
POUR-LE-SITE-LECTURE-DEPLIANT19
En savoir plus

Philippe Bertin, en duo avec un musicien, vous invite à ressentir avec lui cette dimension émotionnelle de l’œuvre, d’écrivains classiques ou contemporains.